Portrait

[Portrait] Bendo : partout les dessins du Ciel

On ne fait pas des métiers faciles. Imaginez: vous proposez à votre rédacteur en chef le portrait d’un talentueux dessinateur de presse dont le parcours personnel est riche de mille péripéties et dont le récit vous garantira une bonne place pour être récipiendaire du prix Albert-Londres; vous le rencontrez pour en savoir plus sur lui ; il se livre mais à l’issue de l’entretien vous de- mande de garder secret ou d’évoquer avec discrétion tel ou tel épisode de sa vie, pour diverses raisons, artistiques et personnelles, plus valables les unes que les autres. Évidemment, il s’agissait des épisodes qui vous paraissaient les plus fantastiques et cocasses. Alors, contre mauvaise fortune bon cœur, parce que vous êtes bons comme du bon pain, vous acceptez, y voyant un défi à relever : faire un portrait lacunaire, impressionniste et suggestif. Allez ! Pourquoi pas après tout. Et tant pis pour le Pulitzer ! [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter
Nicolas Pinet

Nicolas Pinet

Recent Posts

Partout, les saints : saint Charles Lwanga

Les adversaires de la foi sont généralement assez discrets sur la grandeur et l’exemplarité des…

7 heures il y a

[Cinéma] La petite : exquis

Il fut un temps où la comédie italienne prenait en charge la rapidité inexorable des…

1 jour il y a

Rasiner est-il de droite ?

Aujourd’hui je chanterai les grands bols où l’on mélange la farine, le sucre, le beurre,…

1 jour il y a

[Portrait] Édouard du Pelloux : citadelle

« Quand on ne sait pas quoi faire, on se tourne naturellement vers le conseil…

2 jours il y a

68 millions de Karen

Avant d’avoir mon petit carré de choux dans L’Incorrect, je suis avant tout un lecteur.…

2 jours il y a

Les critiques musicales de septembre

RÉSURRECTION RÉUSSIE THE BALLAD OF DARREN, BLUR, Parlophone, 16,99 € Doit-on retrouver nos amis du…

2 jours il y a