Reportage : Dans les prisons de Nantes

@DR

Notre société a trouvé un moyen habile de se consoler du risque tragique d’enfermer des innocents : elle offre à tous les criminels l’équivalent d’un Club Méd en zone de non-droit. Nos gardiens, en revanche, se montrent assez mécontents de leur sort de « Gentil Animateurs ».

Après l’agression de trois surveillants à la prison de Vendin-le-Vieil le 11 janvier par le détenu islamiste Christian Ganczarski, un immense mouvement de ras-le-bol porté par la base a secoué l’administration pénitentiaire française : au plus fort du mouvement, plus de 110 établissements sur 188 étaient perturbés (…)

A découvrir dans le dernier numéro de L’Incorrect et en ligne pour les abonnés

.

lbgreffe@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This