Skip to content

Société anonyme anti-crime : notre critique

Steno met en scène un commissaire nommé Bertone qui essaye de faire son travail au sein de la police criminelle malgré la corruption omniprésente. Ce film policier est un vrai plaisir cinéphile qui offre un questionnement sur la justice tout en étant plongé dans l'Italie des années 70.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

De temps en temps, des éditeurs courageux décident de sortir en DVD des poliziotteschi, ces polars italiens réalisés pendant les années de plomb. Or, ce filon italien regorge d’excellents films à redécouvrir. Ainsi de Société anonyme anti-crime, de Stefano Vanzina dit Steno. Le commissaire Bertone (Enrico Maria Salerno) enquête sur un braquage suivi du meurtre d’une commerçante par deux jeunes Italiens. En parallèle, ces deux jeunes sont poursuivis par une mystérieuse société anonyme anti-crime, un groupe d’hommes qui décident de faire le travail que la Police et la Justice ne parviennent pas à faire : traquer et éliminer les criminels. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest