Skip to content

Valérie Beauvais (LR) : « Ce projet de loi ‘climat et résilience’ ne satisfait finalement personne »

Le projet de loi « climat et résilience » est actuellement discuté à l’Assemblée nationale. Les députés se prononcent sur ce qu’il reste des propositions de la Convention citoyenne sur le climat, avant le vote début mai. Si beaucoup regrettent que le texte de loi n’aille pas assez loin, des députés soulignent ses incohérences. Le député LR Valérie Beauvais nous fait part de ses critiques. Entretien.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Capture d'écran YouTube

Pouvez-vous nous expliquer quels sont les objectifs de ce projet de loi ?

Ce projet de loi « portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets » est appelé plus communément projet de loi « climat et résilience ». C'est le fruit de la décision initiale d'Emmanuel Macron de convoquer une convention citoyenne pour le climat. Une convention de 150 personnes tirées au sort dont on ne sait pas très bien comment elles se sont penchées sur les questions environnementales. Elles souhaitaient faire changer les mentalités et lutter contre le dérèglement climatique. Emmanuel Macron leur avait promis ce projet de loi qui ne convient finalement pas aux préconisations de la convention, qui l'a très mal noté (3,5/10).

Chez LR, nous trouvons ce projet de loi très contraignant pour les entreprises. On y demande plusieurs efforts importants sur les petites entreprises, contraintes dont elles n'ont pas besoin en ce moment. Et nous avons été ennuyés par la méthode. Nous sommes en temps législatif programmé : nous avons eu une discussion de 48 heures dans l'hémicycle pour tous les groupes, donc des prises de paroles bien trop limitées. Nous imposer ce temps législatif programmé pour un texte d'envergure comme celui-ci, qui avait de grandes ambitions, est très contraignant et anormal. Enfin, de nombreux amendements ont été jugés irrecevables, rejetés car — soi-disant — pas en rapport avec le texte. Ceci n'aide pas dans le débat démocratique. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest