Alexandre del Valle : Catenaccio

© Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect

Alexandre del Valle nous a accueillis avec son sourire bienveillant, vêtu d’un costume italien à la Mastroianni. Expert visionnaire en géopolitique, il a été le premier à évoquer le péril de la Turquie « national-islamiste » d’Erdogan et la stratégie subversive des islamistes « coupeurs de têtes » (jihadistes) ou « coupeurs de langues » (Frères musulmans) en Europe. Son amour pour l’Italie n’est pas feint. Lorsqu’Alexandre del Valle fait du café agrémenté de chocolat, c’est toujours dans une authentique cafetière Moka. Posés à côté de l’instrument traditionnel, trois smartphones. Alexandre del Valle en ramassera deux pour aller ouvrir sa porte au photographe. « C’est une mesure de sécurité », explique-t-il courtoisement. « Je vous fais confiance, mais un protocole est un protocole. » L’homme est un savoureux mélange de charnel et de virtuel, aussi à l’aise avec un iPhone qu’avec une guitare. Un instrument dont il a appris à jouer dans les rues marseillaises avec les gitans, dans les années 1970. Les [ ... ] Suite dans le dernier L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Journaliste

llecomte@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This