Skip to content

Alexandre del Valle : Catenaccio

Alexandre del Valle nous a accueillis avec son sourire bienveillant, vêtu d’un costume italien à la Mastroianni. Expert visionnaire en géopolitique, il a été le premier à évoquer le péril de la Turquie « national-islamiste » d’Erdogan et la stratégie subversive des islamistes « coupeurs de têtes » (jihadistes) ou « coupeurs de langues » (Frères musulmans) en Europe.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Son amour pour l’Italie n’est pas feint. Lorsqu’Alexandre del Valle fait du café agrémenté de chocolat, c’est toujours dans une authentique cafetière Moka. Posés à côté de l’instrument traditionnel, trois smartphones. Alexandre del Valle en ramassera deux pour aller ouvrir sa porte au photographe. « C’est une mesure de sécurité », explique-t-il courtoisement. « Je vous fais confiance, mais un protocole est un protocole. » L’homme est un savoureux mélange de charnel et de virtuel, aussi à l’aise avec un iPhone qu’avec une guitare. Un instrument dont il a appris à jouer dans les rues marseillaises avec les gitans, dans les années 1970.
La suite est réservée aux abonnée. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This