Skip to content

Arnaud Demanche « Le jour de Charlie, l’innocence de mon métier s’est totalement évanouie »

Partage

© Benjamin de Diesbach pour L’Incorrect
Arnaud Demanche s’est fait remarquer en 2004, lorsqu’il se fit passer pour Jacques Chirac en animant un faux blog à son nom. Co-créateur et animateur, avec ses amis Frédéric Royer et Stéphane Rose des Gérard du cinéma, de la politique et de la télévision, il cacha sa plume, ensuite, sous le nom de prestigieux humoristes, parmi lesquels Nicolas Canteloup, puis se prit pour le nouveau Schwarzenegger en 2015, lors de son premier seul-en-scène. Depuis un an et demi et son second spectacle, Arnaud Demanche fait tomber tous les masques et se présente aujourd’hui sans fard, mais aussi sans le moindre prestige victimaire, dans Blanc&hétéro. Virtuose et corrosif, l’humoriste dégomme les poncifs en vogue, tourne en ridicule les nouveaux dogmes, s’amuse des contradictions des curés du politiquement correct avec une cruelle délectation, oppose l’autodérision et la liberté d’esprit à l’esprit de sérieux du camp du Bien. Il vise là où ça fait mal, il est drôle, il est impertinent. En somme, l’exact opposé d’un comique de France Inter. L’Incorrect ne pouvait pas passer à côté. Rencontre. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest