Skip to content

Christophe Guilluy, trop populaire

Fort de ses nombreux livres à succès, et de la validation empirique de son concept de France périphérique par la crise des Gilets jaunes, Christophe Guilluy publie un nouveau livre, Le Temps des gens ordinaires, dans lequel il essaye de démontrer que les petites gens refusent désormais les valeurs bourgeoises des métropoles. Idée prometteuse, démonstration insuffisante.

Partage

© Philippe Matsas – Flammarion

Dans Le Temps des gens ordinaires, écrit lors de la crise sanitaire du printemps, Christophe Guilluy se met au service d’une thèse simple : la France périphérique – les « gens ordinaires » – refuse désormais les valeurs de la bourgeoisie des métropoles et ne désire plus la rejoindre par le biais de l’ascenseur social. Si cette idée est probablement juste et si ses conséquences sont de première importance, le géographe peine à la démontrer.

Lire aussi : Laurent Obertone, hypnotiseur obsidional [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest