Skip to content

[Cinéma] L’Équipier : roue libre

Dans L'Équipier, le réalisateur anglais Kieron J. Walsh met en avant une figure peu habituée à la lumière, un domestique. Une idée intéressante mais imparfaitement réalisée.

Partage

© L'Équipier Alive
L’Équipier – et c’est sa principale qualité – se concentre sur une figure de second plan peu habituée à la lumière, celle du « domestique » selon le terme cycliste, second couteau dont le travail patient permettra au leader de s’imposer. Mais pour faire de cette fonction seconde une figure de premier plan Kieron J. Walsh se croit obligé d’utiliser les mêmes ficelles que celles réservées aux héros naturels, boxeurs ou pilotes, et c’est son principal défaut.[...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest