Skip to content

Colonel Jacques Hogard : « Le rapport Duclert est contestable historiquement »

La commission « Duclert » a réuni quatorze historiens chargés de faire la lumière sur l’action ou la complicité de la France lors du génocide rwandais de 1994. Le rapport de plus de 1000 pages remis à Emmanuel Macron confirme le soutien de François Mitterrand au régime dictatorial qui a perpétré le massacre de plus de 800 000 Tutsi. Jacques Hogard, commandant du groupement de Légion Étrangère lors de l'opération Turquoise au Rwanda réagit à cette nouvelle commission. Entretien.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Après la guerre d’Algérie de Benjamin Stora, le président de la République multiplie les commissions d’historiens chargés de rendre un avis « objectif » sur les différentes implications de la France dans le passé. Que penser de ces méthodes ?

Je pense que ces rapports sont des rapports à vocation davantage politique qu'historique. En clair, il s'agit de jeter les bases de nouvelles relations tant avec le régime algérien qu'avec le régime rwandais. C'est d'ailleurs un des objectifs revendiqués par le gouvernement. C'est le premier point majeur. Ensuite cela se situe dans une démarche de repentance, qui n'est évidemment pas la mienne, que je déteste parce qu'elle consiste à rabaisser et humilier la France au prix de certains arguments qui sont peut-être parfois justes mais souvent faux. Je les conteste très sérieusement. Le rapport « Duclert » est contestable historiquement. Il établit en le suggérant très fort que l'attentat mené le 6 avril 1994 contre le président Habyarimana et le président du Burundi est le fait d'extrémistes Hutus. Alors que personne, dans les gens qui suivent ce dossier depuis longtemps, ne croit à cette fable. C'est la fable que cette commission nous annonce comme l'hypothèse la plus probable. C'est risible ! [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest