Skip to content

Coupable d’être blanc ?

Dans son essai Fragilité blanche, la sociologue américaine Robin Di Angelo systématise une grille de lecture raciale de la société. Substituée aux classes sociales de Marx, la race perpétue la même nécessité historique de la gauche : renverser l'ordre des choses pour le reconstruire à souhait, sans souci du bien commun.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Kyle Glenn - Unsplash
On a coutume de se moquer de cette nouvelle gauche qui a fait du racisme l’alpha et l’oméga de sa vision du monde, arguant qu’elle s’est bien éloignée de ses considérations sociales originelles. C’est une vision un peu courte car on oublie ainsi que la gauche, dès son origine marxiste, est par-dessus tout révolutionnaire, acharnée à faire advenir le paradis sur terre et que dans ces conditions classe ou race figurent les éléments plus ou moins interchangeables d’une nécessité historique : renverser le monde afin de le mettre à l’endroit. C’est ce à quoi s’emploie Robin Di Angelo, sociologue américaine, avec son livre fondateur Fragilité Blanche, du nom du concept qu’elle a inventé. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest