Skip to content

Des chercheurs français identifient les propriétés quantiques des anyons

Cela leur a valu la couverture de la Revue Science le 10 avril dernier ! Après quarante ans d’expériences infructueuses pour parvenir à mettre en évidence son caractère anyonique, l’équipe française du physicien Gwendal Fève - professeur à l’Université de Sorbonne et chercheur au laboratoire Pierre Aigrain de l'ENS - vient d’observer et identifier l’anyon, une quasi particule envisagée théoriquement en 1977 par Jon Magne Leinaas et Jan Myrheim de l’université d’Oslo ! Un tout nouveau membre dans la complexe famille des particules élémentaires qui, non contente d’agiter son monde, pourrait permettre des progrès inouïs en informatique quantique en fournissant des qubits plus stables que ceux que nous connaissons. En route vers la suprématie quantique ?

Partage

© DR

La physique quantique est une science qui peut paraître complètement folle. C’est normal vous dirait le physicien américain Richard Feynman, prix Nobel 1965 pour avoir posé les bases de l’ordinateur quantique, qui se plaisait à rassurer ses étudiants : « Si en sortant de ce cours vous pensez avoir compris la mécanique quantique, c’est que vous n’avez pas compris la mécanique quantique ». Dis comme ça…détendons-nous. Les lois de l'infiniment petit ne se laissent pas aisément observer ? Pour un embryon de réflexion, ce pourrait être aussi léger qu’un épisode de Star Trek (l’uniforme so eighties en moins) on vous dit !

Alors qui est l’anyon et qu’apporte-t-il ?

C’est une quasi particule intermédiaire entre les fermions, particules de base constituant la matière, et les bosons, particules messagères, vecteurs de force qui assurent les interactions fondamentales (les particules élémentaires étant les plus petits objets physiques dont sont constituées la matière et les forces de l'univers). À mi-chemin entre les deux, l’anyon (any en anglais) possède une mémoire contrairement aux deux autres, ce qui le rend si précieux pour coder de l’information ! Dans le tableau des douze particules de la matière – qui n’est pas remis en cause par son arrivée - ce sont les électrons et leurs agissements qui nous occupent ici. La quasi particule ne vivant pas toute seule dans le vide, décrira plus simplement des comportements collectifs complexes, même si on ne les appréhende pas encore très bien. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest