Skip to content

Élections des Jeunes républicains : que retenir ?

Des élections internes étaient organisées ce lundi 12 avril au sein des Républicains. Dans un scrutin sans grand suspens, le parti devait se choisir des délégués territoriaux et présidents de fédération. Une élection a fait couler un peu plus d’encre que prévu, celle des jeunes LR, lesquels désignaient leur nouveau président. Avec la victoire de Guilhem Carayon, de nombreux médias se sont empressés de parler de l’élection d’une ligne « conservatrice ». Mais de quoi parle-t-on ?

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Twitter

Personne n’attendait grand-chose de ces élections internes d’un parti dont les adhérents finissent par disparaître comme peau de chagrin. Pas de grand enjeu ni de vaste mobilisation. Il s’agissait plutôt du rendez-vous de quelques barons du mouvement qui devaient être avalisés par leurs militants. L’attention se porta davantage sur le scrutin pour la présidence des jeunes du parti. Les adhérents de moins de 35 ans étaient invités à participer. Une élection traditionnellement houleuse puisqu’elle concentre souvent les ambitions et l’ardeur des plus jeunes militants.

Une liste officielle vaincue

Bien que Christian Jacob n’ait pas souhaité soutenir officiellement une liste plutôt qu’une autre, en interne c’est la liste conduite par le Toulousain Sébastien Canovas qui était adoubée par les cadres. Le secrétaire général des LR Aurélien Pradié, et le secrétaire général adjoint en charge de la jeunesse Pierre-Henri Dumont, tous deux libéraux et zélés modérés, figuraient parmi les plus fidèles soutiens de la dénommée liste « Jeunesse rassemblée ». Une liste considérée comme quasi « officielle » puisqu’en plus d’être soutenue par les hauts-placés de la rue de Vaugirard, elle portait les couleurs du centrisme bon teint. Une ligne parfaitement alignée sur celle du parti. « Jeunesse rassemblée » affichait l’ambition de perpétrer l’ancrage à la gauche de la droite. Heureusement, les jeunes militants républicains ne s’y sont pas trompés. La liste des jeunes « rassemblés », liste « officielle » s’il en est, a perdu avec seulement près de 38% des voix. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest