Skip to content

Enquête : masculin ou féminin, le genre des meurtres

Un homme vient encore de tuer sa compagne. Les associations féministes en profitent pour relancer le moulin aux jérémiades et la guerre entre les sexes. Heureusement, l’Incorrect est là pour remettre les pendules à l’heure. Nous avons épluché les rapports des uns et des autres, et compté qui tue qui. Enquête.

Partage

© L'Incorrect

En 2020, il y a eu au total 863 homicides enregistrés. 35% des victimes étaient des femmes et 16% des tueurs étaient des femmes. Donc le tueur français typique est à 84% un homme. Et la victime typique est un homme, à 65%. Si nous voulons l’égalité entre les sexes, il faut que les femmes tuent plus, et si possible d’autres femmes. Ou alors que les hommes tuent moins d’autres hommes.

Si l’on regarde plus en détail, il faut commencer par le meurtre des femmes par leur conjoint. Les associations ont appelé cela le féminicide. Il y en a eu 106 en 2020 et le ministre de la Justice a salué leur diminution par rapport à 2019, où plus de 146 meurtres avaient été enregistrés. C’est près d’un tiers en moins, bravo. Sur ces 106, 90 femmes et 16 hommes ont été tués. Oui, le féminicide peut aussi concerner des victimes hommes. Sauf que ceux-là, tout le monde s’en fout.

Sans l’infanticide prénatal, les femmes tuent surtout des filles et elles tuent autant leurs enfants que les hommes tuent leur compagne

Curieusement, vous ne trouverez nulle part qu’une de ces femmes a été tuée par une autre femme, sa compagne de l’époque. En 2019, elles ont été trois à avoir été tuées par leur compagne féminine. Ah tiens ? Au Canada, une étude de 2018 a démontré que les couples homosexuels sont 2,5 fois plus violents et les couples bisexuels 4 fois plus violents que les couples hétérosexuels. Ce n’est pas une raison pour ne pas faire tout un plat de la seule violence hétéro. [...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest