Skip to content

Enquête : Transparency International et la lutte intéressée contre la corruption

Avec CCFD Terre Solidaire et Oxfam, Transparency International accusait la semaine dernière la France d'avoir été le « porte-parole du Medef » dans le cadre des négociations européennes sur les obligations de transparence des entreprises. Bercy a dû reconnaître avoir utilisé un document en partie rédigé par le syndicat patronal. Derrière cette apparente lutte contre la corruption, les financements de Transparency International révèlent pourtant un organisme plus intéressé qu'il n'y paraît. Enquête.

Partage

© DR / L'Incorrect

Le Journal officiel du 13 septembre dernier nous apprenait que le ministère de l’Intérieur a renouvelé l’agrément de l’association Transparency International en vue de l’exercice des droits de la partie civile. M. Darmanin a donc considéré naturel d’autoriser le bureau français d’une organisation américaine cofondée par un ancien des renseignements militaires américains ayant été basé en Europe, à pouvoir attaquer devant la justice française quiconque lui déplaît au nom de la lutte contre la corruption.

Les Américains sont gentils d’avoir pensé à surveiller les élus de notre République pour les inciter à ne pas privilégier leurs entreprises dans les appels d’offre. Il faut bien que les Yankees puissent aussi prendre des marchés publics

Ce bureau hexagonal est actuellement dirigé par Nadège Buquet. Cette jeune femme fut membre d’un cabinet ministériel du gouvernement de Bernard Cazeneuve. Elle est spécialiste des « plaidoyers » des associations. Vous savez que les associations ne font pas de lobbying. Quelle horreur ! Plutôt, elles produisent des « plaidoyers ». Entre autre chose, votre Mme Buquet fut bénévole de la Cimade, cette association d’extrême-gauche dont le but est d’accueillir autant de migrants que possible. Vous vous en êtes réjouis. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest