Skip to content

Enquête : Les comptes de Milli Gorus, organe de l’islam turc en France

Organe de l'islam turc en France, Milli Gorus a fait polémique avec l'affaire de la mosquée Eyyub Sultan de Strasbourg et de la subvention municipale avortée. Mais au-delà de cette affaire, comment cette association se finance-t-elle ? Enquête.

Partage

© Capture d'écran YouTube / L'Incorrect

En France, l’islam turc s’organise autour de deux fédérations principales - Ditib et Millî Görüs - auxquelles s’ajoute la Fédération de l’union des alévis de France (FUAF), qui représente une branche mystique de l’islam aujourd’hui marginalisée par Ankara et pesant 20% à peine des 500 à 700 000 Français d’origine turque.

Au sein de cette communauté, Millî Görüs gère 71 lieux de culte à Paris, Lyon, Annecy, Strasbourg, Orléans, Avignon. Pour la seule Île-de-France, elle revendique gérer officiellement neuf établissements — école, centre culturel ou mosquée — à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Corbeil-Essonnes, Grigny, Ris-Orangis (Essonne), Poissy, Mantes-la-Jolie (Yvelines), Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), Sarcelles (Val-d'Oise) et Paris.

Sans doute pour plaisanter, le secrétaire général de la branche française ne cesse de clamer qu’il aime la laïcité à la française, qu'il veut que l’État traite l’Islam comme le catholicisme, que son mouvement n’obéit à aucun État étranger, fût-il turc, et que le renvoyer à ses origines est du racisme

Cela rappelle que Millî Görüs France est une confédération. Elle appartient elle-même à Millî Görüs Europe, qui revendique 100 000 adhérents sur le continent. Sans doute pour plaisanter, le secrétaire général de la branche française ne cesse de clamer qu’il aime la laïcité à la française, qu'il veut que l’État traite l’Islam comme le catholicisme, que son mouvement n’obéit à aucun État étranger, fût-il turc, et que le renvoyer à ses origines est du racisme. Millï Görüs France n’est soumis qu’à Millî Görüs Europe, c’est juré. Cela étant dit, il suffit de préciser que la branche européenne est noyautée par le parti du président Turc pour que la petite plaisanterie soit évacuée. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest