Skip to content

Fabien Bouglé : « Macron souhaite sauver le nucléaire après l’avoir détruit »

En déplacement le jeudi 10 février à Belfort, le président Emmanuel Macron a annoncé le lancement d’un programme nucléaire important. Fabien Bouglé y voit des annonces électoralistes qui cachent surtout un plan significatif pour le renouvelable. Entretien.

Partage

Centrale_nucléaire - L'Incorrect
Emmanuel Macron a annoncé la « renaissance » du nucléaire français, après avoir fortement critiqué et endommagé la filière. Quel regard portez-vous sur cette volte-face du président ? Effectivement, il a fait trois annonces sur le nucléaire. La première concerne le maintien des centrales nucléaires actuelles, et c’est là où nous pouvons parler d’une « volte-face » de la part d’Emmanuel Macron. Il ne souhaite pas arrêter quatorze réacteurs comme c’était prévu dans la loi sur la transition énergétique, dans laquelle il était question de baisser la part du nucléaire. Par ailleurs, il a annoncé la création de six réacteurs, plus huit réacteurs supplémentaires en option. Je considère que c’est de la poudre aux yeux. Le président n’a eu de cesse de détruire le nucléaire français en ayant fermé Astride, le réacteur de recherche sur les neutrons rapides, ou encore Fessenheim. Il se veut à présent le héros du nucléaire. En clair, il souhaite sauver le nucléaire après l’avoir détruit. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest