Skip to content

Grenoble : un lycée va construire des toilettes non-genrées

Publié par l’UNI Grenoble, le compte-rendu d’une réunion transidentité organisée par un lycée grenoblois indique que l'établissement va mettre en place des toilettes non-genrées, organiser une semaine LGBT ou rajouter la mention « prénom choisi ». Entretien avec Yvenn Le Coz, président de l’UNI Grenoble de l’UNI Grenoble, qui a lancé l'alerte.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

L'UNI Grenoble a publié sur ses réseaux le compte-rendu d'une réunion transidentité dans un lycée grenoblois. Quel était le but de cette réunion ?

Nous savons que deux élèves de terminale ont réclamé une réunion sur la transidentité car ils étaient apparemment dérangés que certaines mesures ne soient pas mises en place. Le lycée a accepté de faire cette réunion, et une douzaine d’élèves y sont venus à cette réunion. Ils ont exposé toutes leurs propositions et c’est cela qui nous interloque particulièrement : les propositions retenues vont d’après nous et d’après la loi à l’encontre de la neutralité du service public, qui n’est pas censé s’adapter aux particularités de ces usagers, que cela soit pour des questions religieuses, d’identité sexuelle, d’identité ethnique ou quoi que ce soit d’autre. Le second problème, c’est que construire des toilettes non-genrées dans chaque bâtiment va avoir un coût phénoménal : des moyens qui pourraient être utilisés pour rehausser le niveau dans nos écoles.

Ces propositions seront donc financées par le contribuable ? [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest