Harry Kümel Un fantastique Flamand

© Malavida Films

Harry Kümel, cinéaste discret, a pourtant plusieurs faits d’armes à son actif, et non des moindres: celui d’avoir fait tourner Orson Welles, mais également celui d’avoir su débaucher l’égérie de la Nouvelle Vague, Delphine Seyrig, pour un film de vampire saphique tourné dans les brumes d’Ostende. Les Lèvres rouges ressort ce mois-ci dans une copie restaurée. [...] Retrouvez cet entretien dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

.

mobregon@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This