Skip to content

La lutte contre l’immigration, priorité des Français

D’après un sondage, deux Français sur trois sont en faveur d’un référendum pour limiter l’immigration. Un résultat sans appel qui montre l’essoufflement de l’idéologie immigrationniste prônée par la gauche depuis des décennies.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Ce jeudi 17 juin, CNews publiait un sondage fort intéressant sur les rapports des Français à la politique migratoire : « Êtes-vous favorable à un référendum pour limiter l’immigration ? ». Une question omniprésente dans le débat national actuel et qui fait figure de promesse de campagne de Marine Le Pen. Résultat : 62 % des Français répondent « Oui » et 37 % « Non ». Parmi ceux qui répondent oui, 35 % s’y déclarent tout à fait favorables, 27 % plutôt. Les partisans du non semblent plus hésitants, avec 19 % de « pas du tout » pour 18 % de « plutôt non ». 1 % ne se sont pas prononcés.

Si on regarde le profil des sondés, les résultats sont semblables entre hommes et femmes. Les classes d’âge les plus en faveur du référendum sur l’immigration sont les 18-24 ans, les 35-49 ans et les 65 ans et plus, tandis que les plus réticents sont les 25-34 ans et les 50-64 ans – à noter que ces derniers sont encore majoritairement pour le référendum. Des chiffres qui ne coïncident que fort relativement avec le vote RN, le parti étant particulièrement populaire auprès des 25-34 ans et des 35-49 ans. Les CSP populaires en contact quotidien avec l’immigration sont très largement en faveur du référendum (71%), ce qui n’est pas étonnant étant donné qu’ils votent très largement pour le RN. Le résultat est plus équilibré pour les inactifs (59 %) et les CSP supérieures (58%) – chiffre tout de même intéressant puisqu’il démontre qu’une part importante des vainqueurs de la mondialisation sont exaspérés par l’immigration massive, alors qu’ils y étaient traditionnellement favorables car y trouvant une main-d’œuvre corvéable pour les services en tout genre. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest