Skip to content

Le squat : cette autre violence faite aux Français

L’actualité a remis en lumière l’un des nombreux calvaires que les honnêtes contribuables sont forcés de subir dans notre pays : le squat. Le dernier fait en date est la mésaventure d’un couple de retraités qui découvre sa maison de Théhoule-sur-Mer squattée par une famille d’inconnus. Avant, il y avait eu la célèbre affaire de Maryvonne Thamin, en Bretagne et bien d’autres encore. Ces affaires provoquent légitimement l’incompréhension des justiciables que nous sommes. Il faut dire que la matière n’est pas simple. Quelques explications s’imposent.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR
La loi ne protège pas les squatteurs à proprement parler Le scénario varie à la marge mais obéit à une trame classique : des gens partent en vacances ou vont vivre quelques années ailleurs, laissant leur logement vide. Quand ils reviennent pour reprendre tranquillement le cours de leur vie, ils trouvent des gens installés chez eux. Ils appellent la police, persuadés que ce sera l’affaire de quelques heures. Las ! La loi empêche toute expulsion des lieux jusqu’à survenance d’une décision de justice. Qu’à cela ne tienne, direz-vous. Sauf que comme tout le monde commence à le comprendre, la justice, ça prend des mois. De longs mois. C’est vrai, mais pas tout à fait. [...]
La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This