Skip to content

Les catholiques ne sont pas un corps politique

Les délices de l’entre-soi ne laisseront jamais de nous charmer. Qu’importe si Dieu mourût, et qu’il ressuscitât, tant qu’il nous laisse tranquille à rêver notre supériorité morale, tant que sont préservés l’ordre et la bourgeoisie. Voilà votre crédo, M. Balian. Traduisez-le maintenant en latin pour que l’étrangeté de la consonance et le mystère du sens lui confèrent un caractère sacré définitif.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR
Réponse à Dominique Balian à propos de son article  Réflexion tactique sur la bataille de France des catholiques Les délices de l’entre-soi ne laisseront jamais de nous charmer. Qu’importe si Dieu mourût, et qu’il ressuscitât, tant qu’il nous laisse tranquille à rêver notre supériorité morale, tant que sont préservés l’ordre et la bourgeoisie. Voilà votre crédo, M. Balian. Traduisez-le maintenant en latin pour que l’étrangeté de la consonance et le mystère du sens lui confèrent un caractère sacré définitif.
La suite est réservée aux abonnée. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This