Paul-Marie Coûteaux : « L’Union Européenne, c’est le vieux rêve babélien »

© Benjamin de Diesbach pour L’Incorrect

En effet, il ne faut pas se tromper d’ennemis. Aujourd’hui, il est double : c’est l’impérialisme américain d’une part et la guerre islamiste contre la civilisation européenne, d’autre part. De ce point de vue, je vois les régionalismes comme des affirmations d’appartenance traditionnelle qui constituent des poches de résistance qui, parfois, tiennent mieux que les vieilles nations. Il faut toutefois travailler à la compatibilité de ces appartenances multiples, la petite patrie ou Heimat n’étant pas exclusive d’une appartenance nationale – qui reste le cadre de référence pour instruire la politique étrangère, la redistribution, la solidarité et l’éducation – ainsi que d’une appartenance européenne qui reste un ancrage civilisationnel majeur. [...] Suite dans le dernier L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Essayiste

bdumoulin@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This