Skip to content

Possessor : notre critique

Dans Possessor - sombre histoire de tueuse à gage qui se glisse dans le corps des autres, Brandon Cronenberg ne parvient qu’à moitié à s’affranchir de l’héritage paternel.

Partage

© Possessor
Ce n’est pas évident de faire du cinéma lorsqu’on est le fils de David Cronenberg, a fortiori lorsqu’on s’inscrit dans son héritage direct. En véritable excroissance de son père, Brandon Cronenberg œuvre dans une sorte de science-fiction horrifique et cérébrale, travaillée par les mêmes obsessions (viralité, « nouvelle chair », pulsions scopiques, etc.) mais ajournée […]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest