Skip to content

Sous les jupes des filles

Distributeurs de protections menstruelles gratuites dans les établissements scolaires : faut-il y voir une réelle volonté de parer à la situation de précarité de certaines, ou un simple semblant de mesure égalitaire ?

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

L’État n’a pas fini de s’intéresser aux culotes de ces dames. Après avoir règlementé le diamètre des cuvettes de toilettes et le taux de remplissage des salons de coiffure, il était urgent, dans le pays le plus endetté et le plus taxé de l’OCDE, de dépenser plein d’argent gratuit pour s’occuper de l’hygiène féminine.

Il semble tout de même que plus d’un million de jeunes filles n’aient pas accès à des protections tous les mois

Dès la rentrée scolaire, l’ensemble des lycées d’Île-de-France, soit 456 établissements, seront équipés de distributeurs de protections menstruelles gratuites. Coût : 1 million d’euros à l’installation. Marlène Schiappa insiste : « Cela constitue un premier pas vers l’égalité ». Il semble tout de même que plus d’un million de jeunes filles n’aient pas accès à des protections tous les mois, et que 130 000 d’entre elles rateraient régulièrement les cours pendant leurs règles. À tel point que Frédérique Vidal embraye : elle renchérit avec la mise en place de protections gratuites pour les étudiantes. Les distributeurs seront déployés sur l’ensemble des campus et des CROUS à la rentrée prochaine[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest