Skip to content

Agnès Marion a été désinvitée d’un débat sur France 3 Rhône-Alpes : elle dépose un référé-liberté

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Alors quelle est donnée entre 8 et 11% dans les sondages pour l’élection à la mairie de Lyon, ce qui la place en cinquième position, la candidate RN a appris quelle n’était plus invitée au débat organisé par lantenne régionale le 4 mars, au motif que seuls six candidats pourraient être accueillis. Ce qui laisse deux places pour des têtes de liste moins bien placées quelle dans les sondages.

 

Quel est largument de la chaîne de service public pour vous désinviter de ce débat entre têtes de liste ?

Ils ont argué du fait quAndrea Kotarac (tête de liste RN pour la métropole) était déjà invité à un autre débat. Argument absurde puisque les têtes de liste EELV, LR ou LREM par exemple sont invitées aux deux débats et que les élections métropolitaines sont des élections différentes des élections municipales. Sans vouloir jouer la victime, je pense quil sagit dune énième vexation à lendroit du Rassemblement national. Cest pourquoi jai saisi les juges avec un référé-liberté pour avoir une réponse claire.

 

Votre score vous place actuellement en cinquième position : nest-ce pas un peu décevant ?

Cet étiage de 8 à 12% nous place dans les scores du RN aux élections nationales, donc cest plutôt encourageant. Par ailleurs, il ny a aujourdhui aucun sondage à l’échelle des arrondissements : il est donc impossible de tirer des conclusions de ces sondages généraux. Mais le souci profond de Lyon, comme de Paris, cest la gentrification de la ville, doù le peuple, et notamment les classes moyennes, est peu à peu chassé au profit de bobos uniformes et mondialisés.

Le souci profond de Lyon, comme de Paris, cest la gentrification de la ville, doù le peuple, et notamment les classes moyennes, est peu à peu chassé. 

 

À Paris justement, LR incarné par Rachida Dati mène une campagne très à droite. À Lyon, on a limpression qu’Étienne Blanc, le candidat LR, sest plutôt recentré.

Étienne Blanc est un grand brûlé de laffaire Millon [en 1998, Charles Millon était devenu président de la région Rhône-Alpes grâce aux voix du Font national, ndlr], lancien ministre de la Défense et président de la région qui a raté la mairie de Lyon : Étienne Blanc pense que cet échec était une des conséquences de l’alliance que son mentor avait passé avec nous en 1998. C’est une vision datée, les plus jeunes ne réagissent plus comme ça et ne se laissent plus terroriser par la Gauche. Toujours est-il qu’il tente donc de mener une campagne « centriste », qui ne semble pas lui réussir. Pire : il serait en train de nouer des alliances de second tour avec LREM, pour gagner la mairie contre un soutien à l’élection à la métropole.

 

Lire aussi : Perpignan, un scrutin capital pour Louis Aliot

 

Marine Le Pen ne sest pas rendue à Lyon pour vous soutenir. Comment lexpliquez-vous ?

La France est grande, il faut bien se partager ! Thierry Mariani, Jean-Frederic Poisson, Sébastien Chenu, Jean Messiha, Julie Lechanteux, France Jamet, Jordan Bardella et Stéphane Ravier (qui sera à Lyon samedi pour un grand meeting de fin de campagne à 19h30 à l’hôtel Mariott – Cité International) sont venus nous soutenir. À Lyon, nous avons su dépasser nos sensibilités de gauche et de droite parce que nous avions en commun l’amour de la France et et la volonté défendre les Français, en particulier les plus fragiles.

À Lyon, nous avons su dépasser nos sensibilités de gauche et de droite parce que nous avions en commun l’amour de la France et et la volonté défendre les Français. 

En plus du duo que je forme avec l’ex-LFI mais toujours insoumis Andréa Kotarac, nos têtes de listes sont des historiques du RN, des anciens de LFI, du MRC, ou ont leur carte à la droite populaire ou au PCD. Dans un des arrondissement de Lyon, mon candidat est même issu des rangs de l’OCI. Bref, nous sommes une sorte de labo à grande échelle du Marinisme et du rassemblement des Français qui permettra la victoire en 2022.

 

Propos recueillis par Jacques de Guillebon

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This