Skip to content

Belfast : grotesque

Se prenant pour un grand cinéaste depuis qu'il a eu un oscar, Kenneth Branagh réalise avec Belfast un film somptueusement mauvais.

Partage

© DR
Il a suffit du film oscarisé d’Alfonso Cuarón, Roma, pour que l’autobiographie de prestige devienne le nec plus ultra de la pompe filmique. Après Sorrentino et sa Main de Dieu, voici le Belfast de Kenneth Branagh, Belfast où le réalisateur passa son enfance pauvre avant l’émigration où le père entraîna la famille pour fuir les violences. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest