Skip to content

Chronique d’Anna Magdalena Bach : notre critique

Dans cette Chronique d’Anna Magdalena Bach, le couple Straub-Huillet relate la relation du Cantor de Leipzig avec sa deuxième femme dans un document musical tout en spiritualité. Superbe !

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Éditions Montparnasse

Le cinéma du couple Straub-Huillet n’a pas vraiment passé le cap des années 80 : trop exigeant, trop dépendant d’une certaine Nouvelle Vague qui s’entichait des postures du Nouveau Roman ou du théâtre brechtien… Pourtant, leur œuvre recèle quelques perles comme cette Chronique d’Anna Magdalena Bach, l’un des rares films à véritablement montrer la musique, au lieu de sombrer dans l’hagiographie crétine ou le pensum musicologique.

Lire aussi : Jabberwocky : notre critique[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest