Skip to content

[Cinéma] Rifkin’s Festival : Allen en phase terminale

Avec Rifkin’s Festival, un nouveau film poussif et investi par rien, Woody Allen s’enfonce un peu plus encore dans la sénilité.

Partage

© Rifkin's Festival
Woody Allen suit la pente qui l’a mené du comique au sinistre avec Rifkin’s festival, triangle amoureux terminal sous respiration artificielle. Un vieux professeur de cinéma est obligé d’accompagner sa femme attachée de presse au festival de San Sebastian où un cinéaste à la mode lui tourne autour. Passé un certain cap, il devient difficile de départager la paresse de la sénilité. Rifin’s festival est tellement poussif, investi par rien, qu’on choisit la seconde option. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest