Skip to content

[Cinéma] La Nuit du 12 : daube féministe

Dans ce thriller féministe du réalisateur Dominik Moll, l'inspecteur de la PJ essaye de découvrir qui a tué la jeune Clara Royer. Une daube féministe un peu sauvée par d'excellents seconds rôles.

Partage

© La Nuit du 12
Triller féministe en mode télévisuel augmenté, La Nuit du 12 essaie de faire rimer angoisse avec De Haas. Qui a tué Clara Royer, jeune fille « pas compliquée », brûlée vive à Twin-Peaks-sur-Isère ? Cinéaste sous-lynchien, Dominik Moll lorgne aussi, avec La Nuit du 12, du côté de Memories of murder de Bong Joon Ho en autrement plus sage et banal. Sur la sellette de cette histoire inspirée de faits réels : la gent masculine, car si la victime aimait tous les hommes (sauf Édouard Balladur, et encore…), c’est forcément tous les hommes qui l’ont tuée. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest