Débranchons 68

@Nicolas Pinet pour L'Incorrect

« En tant que révolutionnaires, vous êtes des hystériques qui réclament un nouveau maître. Vous en aurez un » : c’est ce que Lacan prédisait aux soixante-huitards. Ils auraient dû l’écouter.

 

Car eux qui croyaient vivre sans Dieu ni maître, ils ont eu, et nous avec, les mauvais maîtres de la marchandisation, du pédagogisme, de l’individualisme, de l’européisme, du sans-frontiérisme.

Ils ont eu, et nous avec, les mauvais dieux de l’islamisme et du technologisme.

Ils ont eu, et nous avec, les mauvais médecins du corps et de l’âme, qui crurent régler le tragique humain par l’apologie de l’avortement, de l’euthanasie, du mariage-pour-tous, de la manipulation génétique.

Ils ont eu, et nous avec, les mauvais gouvernants bafouant les aspirations démocratiques au nom d’un plan censément supérieur d’effacement des identités propres, nationales et locales.

Il eurent, et nous avec, les nouveaux sycophantes de la race, du genre, du sexe, du minoritisme supposé qui rendent la vie impossible à tous.

Mais tout cela a cinquante ans : débranchons-le.

L’édifice jouisseur que nos petits maîtres avaient bâti à leur seul usage est branlant, et il suffit d’un bon coup d’épaule pour enfin le faire tomber.

C’est à quoi L’Incorrect va s’employer cette année 2018, par tous les moyens, même légaux, comme : dossiers spéciaux, débats, tables-rondes, colloques, repavage des rues, expositions, fraternisation avec les CRS, concerts, replantage de platanes et retour du bonnet d’âne.

2018. Nous vous souhaitons une bonne année, chers lecteurs, celle de la vraie libération. Et nous vous appelons à nous rejoindre pour continuer le combat.

 

Laurent Meeschaert

Directeur de la publication

 

Publier votre commentaire