Skip to content

Gares et aéroports, ces déserts gastronomiques

Il ne fait pas bon avoir faim en voyage tant les gares et les aéroports sont des déserts gastronomiques. Même les autoroutes font mieux niveau restauration.

Partage

© DR
Il ne fait pas bon avoir faim en voyage tant les gares et les aéroports sont des déserts gastronomiques.  Des lieux de passage, sans plus, faits pour demeurer debout, le ventre creux. Ici et là bien sûr, les chaines internationales vendant cafés, sandwichs, macarons, burgers ; il y a en apparence pour tous les goûts, si seulement ces produits avaient quelque saveur. Des marques qui proposent des ambiances ripolinées, passées au tamis de lumières blafardes et de néons puissants. Pas de quoi avoir envie de manger. Les plus pressés peuvent se fournir en sandwichs plastifiés, enveloppés dans leur sarcophage de synthèse. Des sandwichs où l’on paye davantage la location du mètre carré de la gare que l’épaisseur de la tranche de jambon et de la sauce césar. Rien de plus triste qu’une gare, où les rares bancs disponibles sont sur les quais. Ceux qui ont quelque chose à manger doivent le faire debout, impossible de s’asseoir.[...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest