Fabrice Hadjadj : « Un peuple pose des actions à la mesure de ses chants »



Souvent négligée au nom d’une fausse humilité qui confine à la pusillanimité, la quête de gloire traverse toute la création, depuis l’homme destiné à être glorifié par Dieu jusqu’à l’oiseau dont le chant reflète cette aspiration au sublime, explique Fabrice Hadjadj dans À moi la gloire (Salvator)
Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

Essayiste

bdumoulin@lincorrect.org

Pin It on Pinterest

Share This