Skip to content

[Portrait] François Guillaume : un paysan au pouvoir

Issu du milieu agricole, François Guillaume, voulait s'en extirper comme beaucoup à son époque. Mais la terre ne ment pas, et il reviendra toujours vers elle, jusqu'à devenir ministre de l'Agriculture de Jacques Chirac.

Partage

© Benjamin de Diesbach pour L'Incorrect
Sourire à la Belmondo, poignée de main franche et chaleureuse, François Guillaume a gardé son aura d’homme politique. Lui qui désormais s’occupe de différentes associations dont l’une lui tient particulièrement à cœur, ayant pour mission le développement des pays pauvres (« Le plan Guillaume pour un nouvel ordre économique mondial »), n’a pas perdu son sens aiguisé d’homme d’action. « Alors de quoi va-t-on parler? De mon parcours? Il faudrait un livre entier pour tout raconter ». Ancien patron de la FNSEA, ancien ministre de l’Agriculture, ancien député européen puis national, le natif de Ville-enVermois, petit village au cœur de la Lorraine, ne renie pas ses origines: « Le monde paysan permet d’acquérir une chose importante, le sens du concret: nous sommes au plus près des réalités ». Mais le jeune homme de l’époque voulait choisir sa vie et se sentait enfermé dans un destin tout tracé qu’il n’avait pas vraiment choisi : « Je me sentais à l’étroit dans cette vie que l’on avait un peu décidée pour moi. Les tracteurs, les champs, ensuite passer le flambeau à mes enfants, etc. J’ai voulu m’extirper de tout cela. Je me suis alors demandé quoi faire; tout est parti de ce choix ». [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest