Skip to content

Ils profanent le tombeau de l’Empereur !

L'artiste plasticien Pascal Convert devrait prochainement installer une reproduction en plastique du squelette de Marengo, le cheval de Napoléon, au-dessus du tombeau de l'Empereur. Une décision en forme de profanation du sépulcre qui devrait offusquer tous les Français.

Partage

© DR

Non satisfait de lancer une querelle inutile sur la célébration (l’horreur ! quasiment le nazisme) du bicentenaire de la mort de Napoléon, pour ensuite se contenter d’une commémoration plus neutre, l’État s’abaisse et diminue la France pour préférer la profanation à coup de subventions.

Le projet avait déjà été annoncé dès décembre 2020 lors d’un entretien aux Invalides, mais n’a enflammé les réseaux sociaux que cette semaine, provoquant des appels à son annulation : l’artiste contemporain Pascal Convert, en collaboration avec le Musée de l’Armée et, pour couronner le tout, avec l’aide de la perfide Albion par l’entremise de leur National Army Museum, a conçu pour œuvre d’art la suspension du squelette de Marengo, le cheval de l’Empereur, au-dessus de son tombeau sous le Dôme.

Lire aussi : Faut-il commémorer ou non le bicentenaire de la mort de Napoléon 1er ?

Inspiré par les anciens rituels celtiques et slaves qui voulaient que le cavalier soit inhumé avec son cheval, Pascal Convert voulu réunir Napoléon et Marengo – le fidèle destrier qui accompagna l’Empereur lors de nombreuses victoires, dont Marengo, Iéna et Wagram… mais aussi l’ultime défaite de Waterloo, où il fut capturé par les Anglais et ensuite exposé aux touristes, devenu le symbole de leur victoire et dont les os sont toujours précieusement conservés à Londres. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest