Skip to content

La classe européenne pillée par le monde entier

Depuis la fin du XVIIIe siècle, le costard-cravate est la base du bon goût masculin. Au niveau mondial. Car même en pleine savane, tous les mecs avec quelques prétentions de classitude chassent le zébu en complet-veston. C’est-y pas de l’appropriation culturelle, ça ?

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR

Prenez les leaders du tiers-monde: tous chez Smalto ! Bouteflika et ses cols pointus, Erdogan et son air de clébard à qui on file des coups de pied au cul, même Kadhafi gardait souvent la cravate sous ses rideaux de bain « fennec du désert ». L’inoubliable Mobutu avait, quant à lui, lancé la mode de « l’abacost » (à bas le costume) pour « affranchir la population zaïroise de la culture coloniale ».

Cela aura d’ailleurs été son unique contribution à la culture mondiale. Le cravate était interdite et c’était la grande époque de la « zaïrianisation » de la société. Aujourd’hui, seul Kim Jong-Un poursuit la mode abacost du fin fond de sa Corée, ce qui n’est pas tout à fait un gage de hypitude. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest