Skip to content

La gauche, ou la ruine de la civilisation chrétienne

Non, la gauche n’a pas vendu son âme avec NUPES : le wokisme est l’horizon naturel de toute la gauche. Explications.

Partage

© Facebook La France Insoumise

En prévision des élections législatives, toute la gauche s’est désormais unie sous la bannière LFI – renommée pour l’occasion Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale). Quelques défections au sein du PS, quelques divergences de points de vue au sein du PC, mais dans l’ensemble, on parle de réussite. Et c’en est une. Une clarification également. Contrairement à ce que pensent certains, la gauche n’a pas vendu son âme à une extrême-gauche amatrice d’indigénisme, d’islamo-gauchisme, de théories du genre, de discours anti-flic, etc. ; le wokisme est l’horizon naturel de la gauche, de toute la gauche.

Si la superstructure du corpus politique de la gauche s’est adaptée au fil du temps, l’infrastructure progressiste n’a pas bougé deux cent cinquante ans après

Jacques Julliard, dans son Histoire des gauches françaises, rappelle qu’à la fin du XVIIIe siècle, l’idée de progrès « s’apprête à devenir le cœur de la nouvelle religion civique que prêchera la République et la poutre maîtresse de l’édifice philosophique de la gauche ». Si la superstructure du corpus politique de la gauche s’est adaptée au fil du temps, l’infrastructure progressiste n’a pas bougé deux cent cinquante ans après. Progrès technique, progrès économique, progrès comme moyen pour l’humanité d’aboutir à l’unification « par destruction progressive des inégalités entre les riches et les pauvres, les savants et les ignorants, les hommes et les femmes, etc. » Comment éviter que cette chasse éperdue aux inégalités ne conduise la gauche à déporter, au goulag des privilégiés, l’ouvrier blanc – origine France – au profit de l’immigré « racisé », le nouveau prolétaire ? Ou quand l’idéologie recoupe le gain électoral. Le catho, et plus largement le chrétien, est condamné à subir le même sort, au profit du « muslim », très tendance à gauche actuellement. Bientôt, les femmes aussi feront les frais de ce progressisme « moral » ; elles céderont leur place dans les cortèges des manifs aux catégories intersectionnelles : racisé + trans, si ce n’est déjà le cas. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest