Skip to content

La Trilogie Taisho : notre critique

Dans cette célèbre trilogie qui sort en coffret 3 DVD, le réalisateur japonais Seijun Suzuki adapte à l'écran un roman à succès se déroulant pendant l’ère Taisho. Véritable splendeur visuelle.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Formé dans les années 50 à la Nikkatsu où il réalise une flopée de séries B, Seijun Suzuki impose très vite un style expérimental et baroque qui culminera avec La Marque du Tueur, œuvre désormais culte mais qui lui vaudra d’être licencié par sa boîte de production. Sa faute : avoir commis une sorte de polar abstrait, contemplatif et presque muet. Suzuki revient en 1980 sur le devant de la scène grâce à un jeune producteur qui lui propose d’adapter un roman à succès se déroulant pendant l’ère Taisho (1912-1926).

Lire aussi : La Flamme : notre critique[...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest