Skip to content

Les budgets genrés, dernière lubie verte

Les mairies de Lyon et de Rennes ont annoncé que leur budget respectif, voté à la fin du mois, sera pensé pour financer de la même manière femmes et hommes. Derrière cette dernière lubie verte se cache le vieux fond totalitaire de la gauche, qui n'a de cesse de vouloir remodeler la complexité du réel à sa guise.

Partage

© Capture d'écran

C’est la dernière trouvaille des écologistes – qui décidément n’ont d’écologistes que le nom –, après le Tour de France, les sapins de Noël et les repas sans viande. Grégory Doucet et Nathalie Appéré, maires respectifs de Lyon et Rennes, ont annoncé qu’ils allaient établir pour l’exercice à venir un budget genré. En clair, chaque ligne du budget respectera l’égalité entre les hommes et les femmes afin que les deux sexes soient financés de la même manière par la municipalité. Si le principe était déjà appliqué par les mairies de Brest pour la politique culturelle depuis 2017 ou par celle de Montreuil pour les sports et la jeunesse depuis 2019, ce sera une première en France pour des budgets complets de grandes villes.

La ville bretonne a défendu sa mesure par la voix de l’adjointe aux finances, Nadège Noisette : « La première étape est de travailler sur les aides aux associations en mettant en place des indicateurs sur le nombre d'hommes et de femmes visés par ces subventions. [L’objectif est de] mieux identifier la part de la dépense publique sur l’égalité et la manière dont telle ou telle action bénéficie assez inégalement aux hommes ou aux femmes. Il ne s’agit pas de conditionner l’aide budgétaire, mais d’avoir une mesure de l’impact de la dépense sur les différentes catégories. » Pourtant, sauf à avoir des budgets extensibles, il paraît assez clair que l’argent sera retiré quelque part pour être envoyé ailleurs, à savoir, de quelque manière que ce soit, des hommes vers les femmes. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest