Skip to content

Les critiques littéraires de décembre

Chaque mois, L’Incorrect sélectionne pour vous le meilleur et le pire de l’actualité culturelle. Perles rares ou navets survendus, authentiques exploits ou pathétiques arnaques, ici se poursuit l’ambition de distinguer. À rebours de la tyrannie du médiocre, du politiquement convenable et du consensus, nos critiques vous redonnent le sens des hiérarchies. Place aux critiques littéraires de décembre.

Partage

© DR

NOUVELLISTE ET NOVATEUR

CE PARC DONT NOUS SOMMES LES STATUES, GEORGES-OLIVIER CHATEAUREYNAUD, Grasset, 206 p., 19 €

Georges-Olivier Chateaureynaud a beau avoir publié plus de romans que de nouvelles, notamment le célèbre et quasi classique L’Autre rive, c’est peut-être comme chef de file depuis 40 ans du renouveau en France de la nouvelle et des récits de l’imaginaire qu’il aura marqué l’époque. Ce Parc dont nous sommes les statues rassemble dix récits dans la pure tradition du fantastique et de l’étrange, mais mise au goût du jour, avec un mélange d’accessoires classiques (les vieilles photos dans « La brocante mystique ») et d’objets contemporains, qui poussent doucement l’univers de l’auteur vers la SF (le portable dans… « Portable », les bases de données et la tyrannie des IA dans « Oh Bigdata ! », où un ordinateur central réattribue aux gens un métier, un foyer, une famille, bref, une vie, selon les lubies de l’algorithme). « Un fantastique adulte se passe fort bien du mal et de la peur », dit un personnage d’écrivain. La preuve par dix, façon masterclass. Bernard Quiriny

Ce parc dont nous sommes les statues de Georges-olivier Chateaureynaud, Grasset, 206 p., 19 €

LITTLE ITALY

NUIT AMÉRICAINE, PIERRE REHIV, Cosmopolis, 544 p., 22 €

Rome 1959 : à seize ans, Fabio De Angelo s’éprend de la belle Rafaela Contini, fille de déportés juifs milanais qui ne sont jamais revenus des camps de la mort. Elle rêve de cinéma et décroche un stage auprès de Vittorio De Sica quand Fabio doit s’exiler à New York après un homicide, sans savoir qu’elle est tombée enceinte de lui. C’est peu après son arrivée dans le quartier de Little Italy que Fabio découvre que son riche oncle Zio Coscarella n’est autre que l’un des chefs les plus puissants du syndicat du crime fondé par le Lucky Luciano. Voici campé le décor de ce remarquable roman noir construit autour des ramifications et des agissements de la mafia italo-américaine sur fond d’industrie cinématographique, par un auteur alliant l’expérience du journalisme, la maîtrise de la narration et la qualité du style. Très réaliste, cette fiction documentée renoue avec la tradition des grands romans historiques. Découvrez sans attendre la face cachée du rêve américain ! Jérôme Besnard

[…]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest