Skip to content

[Cinéma] Les passagers de la nuit : droit dans le mur

Pas à la hauteur, Les Passagers de la nuit est d'un ennui mortel. La musique étant son seul point fort, autant aller à l'opéra.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© DR
« La vie, c’est ce qui arrive pendant qu’on fait d’autres plans ». Dans l’idéal, Les Passagers de la nuit auraient dû illustrer cette belle phrase de John Lennon, mais il faudra se contenter d’un tombeau douceâtre pour les années 80. À l’issue d’un divorce, une famille avec ados héberge une jeune routarde dans le quartier Beaugrenelle. La chronique des possibles – premier septennat Mitterrand oblige – se referme sur le quant-à-soi des accomplissements mineurs et des rêves envolés. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest