Skip to content

Loi bioéthique épisode 4 : Ce à quoi l’Homme a échappé (pour l’instant)

Le projet de loi bioéthique a été voté en deuxième lecture au terme d'une séquence politique quasi-totalitaire. L'Incorrect vous propose une série en cinq épisodes pour comprendre comment la macronie a, en quelques semaines d'été, saccagé trois millénaires de civilisation pour l'idéologie et le marché. Épisode 4, les mesures repoussées : la DPI-A, la méthode ROPA, la PMA post-mortem et la PMA pour personnes transgenres. Accrochez-vous.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© L’Incorrect
A bien des égards, le projet de loi bioéthique adopté par l’Assemblée nationale en deuxième lecture relève du cauchemar. Les députés ont voté la création d’enfants consciencieusement privés de père, et le remboursement par la Sécurité sociale des recours à la PMA de couples lesbiens, quand bien même ils ne relèvent d’aucun problème médical. La loi prévoit par ailleurs un bouleversement de la filiation traditionnelle, en ouvrant la voie à une filiation uniquement fondée sur l’intention : est parent celui qui en a la sincère volonté, indépendamment de toute réalité biologique. La recherche sur les embryons transgéniques et chimériques a été autorisée, livrant ainsi l’essence de la Créature et de la Création à la démesure et à l’orgueil scientiste. Enfin, à la surprise générale, l’Assemblée a validé l’extension de l’interruption médicale de grossesse jusqu’au neuvième mois, pour cause de détresse psycho-sociale chez la mère.
La suite est réservée aux abonnées. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This