Skip to content

Maintenant et à l’heure de notre mort

Partage

© DR
On annonce le rappel à Dieu de (…) – (…) s’est endormi dans la paix du Seigneur. « J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir ». Credo du concile de Nicée, 425. Vivre, c’est se dépouiller de tout, jusqu’à la fin. Abandonner et se dessaisir de sa conscience. Renoncer en quelque sorte. Accepter de mourir, c’est accepter la vie. Faire avec, c’est souvent faire sans. Devant la mort, Dieu n’est jamais loin. Le propre de la destruction est de laisser l’espérance ouverte pour la réconciliation avec Dieu. Comme dans l’Apocalypse. [...] Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L'Incorrect et en ligne pour les abonnés.
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest