Skip to content

Paul-Marie Coûteaux : « Il y aura une France après le chaos »

L’ancien conseiller de Michel Jobert, Boutros Boutros-Ghali et Philippe Séguin, figure du souverainisme français, lance ce mois-ci une nouvelle revue trimestrielle, Le Nouveau Conservateur. Entre rêves de renaissances et projets de restaurations, Paul-Marie Coûteaux espère enfin rassembler les souverainistes et les identitaires.

Partage

© DR
Faut-il voir une filiation avec le journal de Chateaubriand, Le Conservateur ? Le Conservateur, lancé en 1818 par des « ultras » eut un tel succès que Chateaubriand put dire à bon droit que cette revue « étonna le monde et changea les ministères » puisque c’est en bonne part grâce au courant d’opinion qu’elle a créé en vue de limiter certains effets « libéraux » de la Charte, que Villèle (principal créateur de la revue avec le contre-révolutionnaire Bonald) arriva peu après au pouvoir. Ce formidable mouvement d’opinion rétablit les principes politiques qu’avait niés le cycle de la Révolution française et donné sa tonalité à la Restauration – qui fut à bien des égards une magnifique période. Certes, cette revue n’a guère duré plus de deux ans ; mais elle eut un succès fulgurant parce qu’elle rassemblait et organisait les tenants du monde ancien, qui ont remis sur ses rails une France ruinée et disqualifiée. Conservateur, national, catholique, moral et social : vous comprenez pourquoi nous avons choisi avec Jean-Frédéric Poisson et mes amis du PCD, un titre si heureusement chargé de sens… [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest