Skip to content

Pierre Vermeren : « L’ingénieur et l’officier ont cédé la place au juriste, à l’énarque et au financier »

Partage

© Nicolas Pinet pour l'Incorrect
Pour Pierre Vermeren, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, la désindustrialisation de la France procède d’une conversion idéologique de ses élites au libéralisme dans les années quatre-vingt. Dans La France qui déclasse (Tallandier), il prône une nouvelle politique d’aménagement du territoire qui pourrait être une réponse à la crise des Gilets jaunes [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest