Skip to content

Politique : pour une civilisation de la limite

On a cherché à convaincre la France qu’elle ne pouvait perdurer qu’en cessant d’être elle-même, en cessant de s’occuper d’elle-même; qu’en se fondant dans des ensembles économiques, politiques et culturels dans lesquels, lui a-t-on dit, elle aurait plus de poids. Bref, on a cherché à la couper de son génie propre.

Partage

© DR
Mais la France ne s’est pas laissée totalement subjuguer par ces sirènes. Quelque chose en elle se cabre contre l’imposture d’une politique niant les conditions de la politique. La France ne veut pas être une « post-France », une « trans-France ». La France se réveille de ce mauvais rêve et veut demeurer elle-même. Mais quel est le chemin […]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest