Skip to content

RELANÇONS L’ÉCONOMIE DE MANIERE FESTIVO-INCLUSIVITIVE

Je voudrais, dans un esprit de Paix et de Concorde, répondant au Vœu de Notre Président, proposer quelques mesures Simples qui permettraient de Relancer l'Économie, d'Apaiser les Esprits, de Respecter les Mémoires et de Nourrir les Artistes. (Rmq : j'abandonne les majuscules mais j'espère que vous accentuerez chaque mot en me lisant)

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Pixabay

1. ACCOMPAGNER CHAQUE ŒUVRE D’ART D’UN CARTEL CONTEXTUALISANT®

Dans toutes les collections publiques et sur toutes les voies publiques, chaque œuvre d’art sera contextualisée à l’aide d’un Cartel Contextualisant® (ou CarCon®), panneau explicatif mettant en valeur le sens passé de l’œuvre, le sens actuel, la vie de son auteur.e et la réception de l’œuvre au cours de son histoire privée et publique.

Ces panneaux, rédigés en écriture inclusive, seront conçus en co-construction avec des historien.ne.s de l’art et des collectif.ve.s citoyen.ne.s.

Les panneaux seront digitaux pour permettre l’actualisation en temps réel des descriptions, contextualisées en fonction des événements (pandémie mondiale, Tchétchènes dijonnais, élections française, etc.).

2. DOUBLER CHAQUE ŒUVRE D’ART

Par ailleurs, chaque œuvre contestable sera complétée par son Double Expiatoire® : une figure d’écrivain académicien sera complétée par une figure d’écrivaine académicienne, une figure de blanc.he sera complétée par une figure de noir.e, une figure de patron.ne par une figure d’ouvrier.e, etc.

(NB. Chaque œuvre conçue et exposée avant 2020 est forcément contestable)

Évidemment, une interprétation univoque, même quand elle est celle de l’auteur.e, étant en soi une violence faite à la pluralité des interprétations des spectateurs – qui sont les vrai.e.s auteur.e.s –, chaque œuvre sera non seulement doublée mais, si nécessaire, triplée, quadruplée, multipliée ou plutôt plurialisée®.

(Rmq : j’abandonne l’écriture inclusive mais j’espère que vous bredouillerez chaque mot en me lisant)

L’académicien mâle blanc, par exemple, sera environné par une académicienne banche, un écrivain non académicien, un écrivain académicien noir, une écrivaine non-académicienne blanche, une écrivaine non-académicienne noire, mais aussi différents représentants de toutes les formes possibles de littérature écrite, et orale, appartenant à toutes les ethnies et genres possibles.

Lire aussi : Grozny-sous-bois

Toutes ces œuvres permettront de donner du travail à tous les artistes, une sculpture ou une peinture réalistes ne devant pas forcément être doublées par une sculpture ou une peinture réalistes : l’artiste sera libre de produire son double, qui sera de toute façon nanti d’un CarCon®.

La congestion subséquente des artères des villes, dans le cas des sculptures exposées sur les voies publiques, permettra d’ailleurs d’empêcher la circulation automobile et les aires en situation de plurialisation artistique seront végétalisées : la vertu appelle la vertu.

Quant aux musées, qui ne pourront plus exposer autant d’œuvres qu’auparavant, la plurialisation permettant de reconquérir un espace trop souvent racialisé et genré, ils seront démultipliées en autant d’antennes locales que nécessaire (le Louvre Chanteloup-les-Vignes, Centre Pompidou Mazamet, Orsay La Louptière-Thénard, etc.) pour accueillir l’intégralité des collections plurialisées.

Les artistes ayant plurialisé une œuvre seront appointés par l’État pour effectuer des sessions de médiation culturelle pédagogique et citoyenne (MCPC).

3. LES ŒUVRES LITTÉRAIRES, THÉÂTRALES ET OPÉRATIQUES.

Chaque œuvre sera nantie d’une introduction contextualisante, confiées à des sensitivity readers (regroupés en SCOP). La version ainsi introduite sera appelée version ArchéoPatriarcale® et sera vendue sous blister, en plastique végétal recyclable, les acheteurs acceptant d’être inscrits dans le Répertoire de Vigilance Avia®, s’engageant par là-même à recevoir des visites impromptues des inspecteurs culturels habilités à expertiser leurs bibliothèques (y compris les supports obsolètes, DVD et CD), leurs contenus numériques archivés et leurs historiques Internet.

Ce n’est que la première étape. Car chaque œuvre sera aussi réécrite en plusieurs versions :

• une version dite Alternative Simple® où l’histoire est transformée dans un sens satisfaisant la justice sociale : Carmen tue Don José, par exemple. Plusieurs versions Alternative Simple® sont possibles et le lecteur s’abonnera en fait à une œuvre en recevant chaque mois la nouvelle version, adaptée en fonction des circonstances (cf. supra) ou en s’engageant à assister chaque mois à la nouvelle version théâtrale. Les version alternatives pourront être supprimées s’il s’avère qu’elles sont problématiques (Carmen ne tue plus Don José mais lui fait prendre conscience qu’il est un relais de l’oppression patriarcale ; ils fondent ensemble un bordel éthique).

• Une version dite Alternative Plurielle® discutera chaque péripétie de l’œuvre au fur et à mesure, offrant au lecteur ou au spectateur une expérience d’indécidabilité artistique® (EIA), participative ou non.

On le voit, ces trois mesures simples assureront quelques décennies de travail à plusieurs catégories professionnelles et éviteront toute crise iconoclaste en même temps qu’elles transformeront la France en un lieu unique d’expériences artistiques. Que le monde entier nous enviera, bien sûr.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest

Share This