A la rencontre de Lapin Taquin

 

les youtubeurs de droite et d’extrême droite ont autant de succès qu’ils ont mauvaise presse. Les gens snobs poussent de grands cris quand ils parlent d’eux, les journalistes se pincent de nez en les traitant de nauséabonds, les juges tentent de les faire taire, les professeurs de français les trouvent très vulgaires et des centaines de milliers de Français se délectent de leurs créations sur internet. Rencontre avec l’affreux Lapin Taquin.

 

 

Pourquoi faire le taquin sur internet ?

Pour me défouler, d’abord. Mais en observant l’évolution des choses, j’ai pensé que ce qu’il manquait à la droite (au sens large) c’était du fun. La campagne pro-Trump de l’altright a dû jouer aussi. On ne gagne pas parce qu’on a raison mais parce qu’on fait rire, ou qu’on séduit , et peu importe comment. La gauche a compris ça il y a longtemps, il lui faut reprendre ce côté cool et insolent. D’autant qu’aujourd’hui, l’institution c’est Canal+, la subversion c’est nous. On ne peut qu’être meilleurs qu’eux.

 

On te range dans la « fachosphère ». Te reconnais-tu dans cette appellation ?

Oui, parce que ça sonne bien, et parce qu’il faut arrêter de jouer les vierges effarouchées. Bien entendu, à mes yeux les flics du politiquement correct sont les vrais fascistes de notre temps mais peu importe : prenons leurs insultes comme des compliments, et comme dans toute bonne œuvre il faut un méchant, soyons ce méchant. Les gens aiment les méchants au fond, sans eux ils s’ennuient. La « fachosphère », c’est finalement cet endroit où tes parents coincés du cul t’interdisent d’aller. Un endroit irrésistible donc.

 

Politiquement de qui te sens-tu proche ?

Idéalement de Batman. Dans la vraie vie je ne sais pas. Je pense que la politique est morte en France. Pour le reste du monde, de Trump, vu la rage qu’il provoque. Chez nous je vote bien sûr FN, pour la même raison.

 

As-tu un discours politique malgré toi, ou est-ce réfléchi ?

Quel discours politique ? (rires) En vérité, c’est assez réfléchi. Mais je ne veux pas faire que du politique pur, même s’il est vrai les bobos/gauchos/SJW sont une source d’inspiration inépuisable. En fait, je n’ai pas envie de développer un discours politique, j’aime surtout démonter des poncifs, déconstruire les piliers de la morale actuelle. Et rigoler.

 

Te sens-tu plus à l’aise dans la réaction ou la diffusion d’idée ?

La réaction est ce qui me paraît le plus sain. Cela ne m’intéresse pas de développer des grandes théories :  je suis plus tenté de trouver le paradoxe dans le tableau, le contre-exemple. Certains appellent cela de la stérilité, mais je crois qu’il faut rester un peu humble. Je ne prétends pas savoir où est la vérité, mais je peux dire à quel endroit elle n’est pas. Quand je vois des vidéos de mecs qui t’expliquent les tenants et aboutissants du monde pendant 3h30, je trouve ça ridicule. Quand tu « diffuses des idées », tu as vite fait de tomber dans l’idéologie, de créer ton monde parallèle, avec un troupeau qui a besoin de réponses. Le réel pour moi, c’est plutôt un puzzle aux millions de pièces et si l’on arrive à en déposer une par ci par là, c’est déjà énorme. Quant à ceux qui prétendent pouvoir former l’image globale en trois mouvements, quitte à enfoncer des pièces rondes dans des trous carrés, j’aime à me foutre d’eux. J’aime bien taper dans les dogmes sacrés, et pour moi l’Église d’aujourd’hui c’est le gauchisme. La Sainte Dissonance Cognitive. Super longue cette réponse, diantre…

 

Quelles sont tes références ? 

Sur le web j’ai beaucoup suivi les gars extraordinaires de « l’ancienne fachosphère » comme Fromageplus, Police du Monde Parodique, French Carcan… Cette époque, c’était de l’or. Aujourd’hui il y a bien sûr le Raptor Dissident, Valek, Peno, le Chat Patriote, etc. Et cela peut aller de certaines punchlines de Yann Merkado à certains morceaux de Kroc Blanc en passant par certaines envolées de Daniel Conversano. Hors fachosphère, je peux passer d’un Teddyboy RSA à un Antoine Daniel sans problème. Et Mozinor est juste un Dieu.

 

 Quels sont tes objectifs ?

Mon objectif est de donner envie aux gens qui me suivent de s’accepter tels qu’ils sont. Par exemple je veux dire à l’adolescent qui me suit,qu’être « d’extrême droite » n’est pas une maladie honteuse : même si tes parents trouvent ça contre nature et immoral, tu es normal et Dieu t’aime.

 

La France en trois mots, c’est ?

Faut pas stigmatiser.

 

Les trois principaux problèmes en France aujourd’hui ?

L’immigration, l’islam et les gens qui parlent pendant le film au cinéma (surtout à 12 balles la place,  faut pas déconner).

 

Si tu ne dois garder qu’une seule de tes vidéos ?

« Macron Président », je l’aime assez je dois dire.

 

 

La vidéo que tu regrettes ?

Celle sur Sausage Party. Ce film ne méritait pas une vidéo entière, mais plutôt un passage dans une autre. A contrario, je voulais parler des perversions sexuelles omniprésentes chez les gauchistes mais ça demanderait une vidéo plus longue.

 

Quel est ton processus de création ?

 Il diffère selon le type de vidéos que je fais, mais en général j’écris d’abord le texte, je colle des annotations pour une idée de montage sur telle réplique, puis je crée la voix, récupère les images la musique et ensuite je monte. Une vidéo me prend 3 à 5 jours de travail, mais comme j’ai un vrai boulot à côté, ça s’étale souvent sur 10 ou 15 jours.

 

Pourquoi le Lapin Taquin ?

L’animal et la voix synthétique viennent d’un très vieux délire avec un pote : un lapin mignon sur un site de text-to-speech à qui on faisait dire des horreurs. Puis au final mon lapin est devenu un mix entre Roger Rabbit, le lapin blanc du Pays des merveilles et celui du film Donnie Darko, saupoudré de Bugs Bunny. Il y a peut-être un complot des lapins, quand on regarde bien…

 

As-tu déjà été censuré ?

Fin juillet, deux vidéos de ma chaîne Youtube ont été supprimées pour signalements massifs en 72 heures, l’une pour contenu à caractère sexuel à cause d’une photo de gode pendant 1,5 seconde (alors que les chaînes de tests de sextoys pullulent), la seconde pour incitation à la haine, ça parlait de l’étudiant algérien qui a agressé un flic à Notre-Dame à coups de marteau, forcément. Sur Youtube, deux vidéos supprimées cela veut dire 15 jours sans pouvoir publier, et une troisième qui sauterait serait synonyme de suppression définitive de la chaîne. Mais je suis loin d’être le seul. Des dizaines de comptes twitter et facebook sautent régulièrement chez nous, souvent à l’approche d’élections. Je suis pas complotiste, mais je sais que Bonjour Tristesse, Osons Causer ou Usul n’ont pas ces problèmes.

 

Te fixes-tu des limites ?

Ma seule limite est la vitesse de la lumière, puisqu’elle constitue une constante absolue, c’est-à-dire qu’aucune particule dans l’espace-temps ne peut dépasser cette vitesse, et qu’elle est la même dans tous les référentiels quel que soit l’observateur, en tout cas si l’on en croit la théorie de la relativité restreinte. Je vous ai déjà dit que j’aimais bien la physique ?

 

Retrouvez l’interview de Peno, un autre grand méchant loup du net

 

.

adewatrigant@lincorrect.org

Publier votre commentaire