Skip to content

Charles Prats : « Les fraudeurs nous volent 100 milliards d’euros chaque année »

Délégué de l’Association professionnelle des magistrats, Charles Prats publie ces jours-ci Le Cartel des Fraudes 2, ouvrage qui plonge le lecteur dans les arcanes des fraudes en tout genre. Entretien.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Charles Prats

Dans le premier tome, vous mettiez l'accent sur les fraudes aux prestations sociales, que vous estimiez à 50 milliards. Le « Cartel 2 » en rajoute une couche : à combien en sommes-nous ?

Je ne fais pas de réévaluation de l’enjeu de la fraude. En revanche, je fais découvrir aux lecteurs les arcanes de la fraude aux cotisations sociales, de la fraude douanière, de la fraude fiscale et aussi des fraudes Covid. On peut considérer qu’en globalité les fraudeurs nous volent 100 milliards d’euros d’argent public chaque année.

L’administration a-t-elle répondu à votre livre d'une façon ou d'autre ?

Il n’y a eu aucune réponse de l’administration : le projet de loi de financement de la sécurité sociale ne contient par exemple aucune mesure anti-fraude cette année.

Lire aussi : Charles Prats : passage en fraude

Vous révélez que nous comptons 75 millions d'assurés sociaux pour 67 millions d'habitants. Comment est-ce possible ?

Très exactement 75,3 millions d’assurés sociaux pour 67,1 millions d’habitants. Tout est dit. Comment est-ce possible ? La Cour des comptes l’avait demandé aux administrations. Elles n’ont pas répondu. [...]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest