Skip to content

Côte d’Ivoire, une réconciliation à vive épreuve

Abidjan. Samedi 17 octobre, hôtel Ivoire. Après une décennie d’exil et huit années en prison, l’ancien président Laurent Gbagbo lance le Parti des peuples africains (PPA), avec lequel il entend « mobiliser l’Afrique contre l’impérialisme et le néocolonialisme ». À la tribune, les orateurs se succèdent pour énoncer « la nécessité de se liguer contre le néocolonialisme ». Mais pour le gouvernement, comme pour l’opposition ivoirienne, les appels à l’unité resteront lettre morte, tant le processus de réconciliation reste miné par les rancœurs.

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
© Laurent Gbagbo / Capture d'écran YouTube

Konan Kouadio Bertin, ministre ivoirien de la Réconciliation et de la Cohésion nationale le reconnaît d’emblée : « J’essaie d’éteindre des brasiers qui peuvent de nouveau s’enflammer à tout moment ». Fin septembre, le ministre a reçu Miss Côte d’Ivoire et ses deux dauphines pour une mission particulière, « faire d’elles des ambassadrices de la réconciliation ». À 53 ans, ce transfuge de l’opposition pose un diagnostic lapidaire : « Tout est à faire ». S’il se réjouit de la rencontre historique, mi-juillet, entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, M. Bertin pense que le processus sera long et craint, à raison « que les lenteurs n’enveniment la situation ». Dans les rues d’Abidjan, les populations sont plutôt sceptiques. Pour Madoussou Coulibaly, 58 ans, sociologue qui a travaillé pour la Commission Dialogue Vérité Réconciliation, « la réconciliation est mal partie d’autant que la justice internationale n’a ciblé qu’un seul camp ». Un avis partagé par beaucoup d’Ivoiriens d’autant qu’aucun acteur du parti au pouvoir n’a été inquiété. La justice internationale a « fait le jeu des vainqueurs ». Des vainqueurs soutenus par la France dont le rôle reste largement critiqué. […]

Le lancement d'un nouveau parti politique par Laurent Gbagbo, 76 ans, fait planer le doute sur le renouvellement prochain de la classe politique

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Pin It on Pinterest