Skip to content

Dons pour l’Église : la fin de l’abondance

Depuis la loi de 1905, l’Église catholique ne reçoit plus de subventions publiques et compte sur la générosité de ses fidèles. Hélas, outre que leur nombre recule, les fidèles donnent de moins en moins.

Partage

© Capture d'écran L'Avare (1980)
En France, l’Église catholique ne reçoit pas de subvention de l’État ou des collectivités locales (à l’exception des diocèses dits « concordataires » de Strasbourg et Metz). Les ressources des diocèses proviennent donc essentiellement de la générosité des fidèles. Chaque évêque est responsable des finances de son diocèse et chaque curé de celles de sa paroisse. La Conférence des évêques de France estimait en juillet 2022 que le total des ressources de l’Église de France se montait en 2020 à 497 millions d’euros, dont 53 % provenaient du denier de l’Église. Ce dernier finance le traitement des prêtres et évêques (de l’ordre de 955 euros mensuels) ou le salaire de laïcs. [...]
La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Partage

En Kiosque
Rejoignez-nous

Newsletter

Aidez L’Incorrect, faites un don et défiscalisez !

En passant par notre partenaire Credofunding, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 66% du montant de votre don.

Choisissez le don en ligne en réglant par carte bancaire ou par virement avec le lien ci-dessous ou par chèque, à l’ordre de Fonds de Dotation CredoFunding, à l’adresse suivante :

Fonds de Dotation CredoFunding – L’Incorrect
41 rue Laure Diebold
69 009 LYON

Pin It on Pinterest